«

»

Juin 15

Un exemple pour accompagner son équipe

Avant de se lancer dans l’accompagnement aux changements vers plus de libre choix des enfants en ALSH, il est nécessaire d’être conscient de la préparation que cela nécessite :

 

Au cours de l’expérimentation nous avions collectivement préparé les centres, les administrateurs et les directeurs à accueillir et soutenir les changements. Nous avions également aménagé du temps dans les emplois du temps de chacun et travailler sur un plan de formation.

Le groupe expérimental constitué de directeurs ALSH a suivi des étapes pour construire son projet et animer une semaine en centre de loisirs :

  • Création d’un collectif en partant d’où sont les gens
  • Se former
  • Construire ensemble un projet

Ces 3 grandes étapes sont décrites ci après.

ETAPE 1 – CREER UN COLLECTIF : PARTIR D’OU SONT LES GENS…

Lorsque l’on travaille les projets pédagogiques cette étape est souvent oubliée faute de temps. Nous avons constaté qu’elle était pourtant essentielle. Elle permet à chacun de connaitre les autres, ses atouts et ses faiblesses. Ce travail permet aussi de construire un groupe d’animateur bienveillant sur le terrain, qui s’entraide. Chacun peut alors dépasser sa zone de confort en sécurité et apprendre des autres.

1) Inter-connaissance

Une séance de 3 heures pour partager les histoires de vie de chacun, les racines des colères et des engagements, transmettre les expériences professionnelles et/ou politiques.

Outil d’animation : petite-histoire-grande-histoire – SCOP le pavé

Une séance de 3 heures pour co-crée une règle du jeu, un cadre avec les personnes du groupe. Ce cadre est librement choisie, destinée a fonctionner d’une manière qui soit respectueuse de chacun, de la vie du groupe, de son avancée, de l’émergence de l’intelligence collective au service de la raison d’être du groupe.

Outil d’animation : Co-création d’un cadre de sécurité et de confiance – Université Du Nous

2) Prise en compte de l’individu dans le groupePRIE E COMPTE DE L’INDIVIDU DANS LE GROUPE 

Une séance de 3 heures pour identifier et lever (ou accepter) les freins qui limitent les ambitions du projet

Outils d’animation :

1 Brainstorming en groupe 15 personnes : «  Quels sont selon vous les freins (problèmes) qui limitent vos ambitions ? »

2 Constitution de petits groupes pour envisager des pistes pour lever ces freins et/ou les accepter

3 Synthèse et échange sur les freins et les pistes

exemple de freins et mode de resolution

Une séance de 3 heures pour identifier les freins individuels et envisager des pistes pour lever ces freins et/ou les accepter

Outils d’animation :

1 Les échanges se réalisent en très petits groupes (3 à 4 personnes) librement choisi. Ils échangent sur la question « Quels sont vos peurs ? Quelles pistes de solutions ? Quels besoins le groupe peut-il satisfaire ?»

2 Synthèse et échanges en grand groupe sur les freins de chacun.

exemple de freins individuels et mode de résolution

Autres outils d’animation :

Pour prendre en compte l’individu dans le collectif nous avons effleuré :

– le mode de décision par consentement issu de la sociocratie : ici et

– un mode de communication gestuel :

http://chichechambery.free.fr/spip/spip.php?article58&artsuite=0

Nous avons également décidé d’animer le collectif chacun notre tour et bien sûr nous avons été attentif les uns aux autres pendant les cinq jours d’expérimentation

 

ETAPE 2 – SE FORMER

Apports théoriques sur les pédagogies émancipatrices : ICI, et sur le site http://chantieralsh86.centres-sociaux.fr/ dans la rubrique ceux qui nous inspirent

Apports théoriques sur le développement du pouvoir d’agir : LA page 3, et sur le site http://chantieralsh86.centres-sociaux.fr/ dans la rubrique ceux qui nous inspirent

Travaux in situ sur l’aménagement de l’espace (au fur et à mesure)

 

ETAPE 3 – CONSTRUIRE ENSEMBLE UN PROJET

1) Débattre sur le fond (1 séance de 3h)

Outils d’animation

Le débat mouvant et autres techniques

Les thèmes de notre débat mouvant portait sur les tranche d’âge(oui ou non), pôle d’activités( oui mais comment), curseur démocratique (observation ou démocratie), autonomie des enfants (oui mais jusqu’ou), l’organisation des repas…

2) Déterminer les objectifs d’un projet pédagogique (1 séance de 3h)

Outils d’animation

1 En grand groupe et en braimstorming :

Nommer les grands objectifs éducatifs des Accueils Collectifs de Mineurs dans lesquels vous travaillez, à l’aide d’une phrase amorce :

« Le Centre de loisirs doit – favoriser – permettre – encourager -…»

2 En petits groupes échange sur la question :

« Le souvenir qui me vient, quand je pense aux effets positifs de mon travail sur les enfants, c’est… »

Inscrire chaque souvenir d’impacts sur une feuille A4

Dans cet exercice il s’agit de de nommer, d’après des constats, des situations ou (encore d’après ce que l’on imagine) les impacts concrets du travail des animateurs auprès des enfants dans leur vie quotidienne. Cela permet de mettre en lumière les aspects éducatifs (retour dans la famille) et les aspects sociaux (retour dans le quartier, dans la cours d’école, dans leur vie sociale et citoyenne)….

3 Fusionner les impacts avec les objectifs : Classer les exemples dans les objectifs déterminés en 1ere phase. Conserver uniquement les objectifs qui réunissent le plus d’impacts. Concrètement les objectifs sont réécrit sur des feuilles de paper board en laissant assez d’espace entre chaque objectifs pour pouvoir coller les feuilles A4

Exemple

3) Rendre les objectifs opérationnels (2 séances de 3h)

Outils d’animation

Méthode Philips réadapté avec des temps plus long et 3 groupes

Exemple

4) Organiser le concret (1 séance de 3h)

Outils d’animation

Braimstorming en grand groupe

Exemple

EXEMPLE DU PROJET ALSH EXPERIMENTAL ET SON ANALYSE PAR JEROME GUILLET

Projet et analyse

La version imprimable du document se trouve ici

 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils