↑ Revenir à Les impacts

Impacts sur les centres de loisirs participants

L’expérience a eu de nombreux impacts. En premier lieu, sur les enfants et les animateurs ayant participé au chantier. De retour dans leurs ALSH respectifs, ces derniers ont été moteurs de nombreux changements. Évolutions effectives dés la deuxième semaine des vacances d’hiver 2017 !

A Oz’aventure, le centre de loisirs qui accueillait l’expérimentation

  • Micro-aménagements en termes d’espaces et de fonctionnement mais conservation du modèle pour les petites vacances et les mercredis.
  • Des enfants et des animateurs mordus, même si certains restent à convaincre.
  • Des effectifs en net augmentation. Un travail a réaliser avec les partenaires et le Conseil d’Administration pour faire face à l’augmentation des effectifs. Une réflexion à mener pour pouvoir conserver le système l’été.
  • Un travail à poursuivre et à développer avec les familles en lien avec le secteur famille.

La loge des artistes devient la salle des familles

Le coin poupées et jeux de société du grand salon devient la loge des artistes

Le petit salon (photo site du vendredi) devient la salle des animateurs (à prendre mercredi)

 

La salle des animateurs devient la salle de sieste

 

La salle de sieste devient? Voir photos du vendredi

 

 

A SEVE, Saint-Eloi
Volonté de créer une progression avec l’équipe mais questionnement sur la manière de proposer le changement : peut-on proposer des situations transitoires ou faut-il penser d’emblée une rupture relativement radicale ? Pascal et Pauline pensent qu’ils vont imaginer un changement par étape et s’appuyer dans un premier temps, sur une salle des commandes.

A Vouillé
Les salariés présents lors du chantier étaient en vacances la semaine suivante. Néanmoins, Valentin est passé voir ce qui se vivait sur Ozon. Le centre de loisirs de Vouillé ayant déjà un mode de fonctionnement en pédagogie institutionnelle, les perspectives d’évolution s’orientent vers un travail autour du public maternel, notamment orienté vers l’aménagement de l’espace. La grille de lecture Freinet Vs Montessori, travail de discussions et délibération Vs travail d’observation et d’aménagement semble une piste à creuser. Perspective d’aller visiter un centre de loisirs développant des pédagogies nouvelles avec les maternelles.

A la M3Q
« J’ai des animateurs permanents qui sont très curieux de ce que je suis venue faire ici et quand je suis rentrée, ils étaient en attente. Pour les vacances d’avril, on a préparé une salle des commandes ; on est parti là-dessus en réunion hier ; on a décidé d’en faire une sorte de « cheval de Troie », une manière d’impulser les choses « l’air de rien », histoire de contourner les appréhensions de l’équipe. L’idée de base, c’est de commencer les choses et d’avoir des résultats avant tout. Et j’ai aussi décidé de changer les réunions de préparation : ce sera aux animateurs de préparer les réunions et de penser les prépas, je veux aussi que ce soit cohérent pour eux. Ils étaient tellement motivés que je me suis mise en retrait…On se lance ! »

Maison Pour Tous de Châteauneuf
« Nous on a arrêté la programmation pour les tous petits dès ces vacances ; on a fait un gros travail d’aménagement pour les maternels, on s’y est beaucoup consacré avec plein de coins différenciés en libre accès. Par contre au niveau des propositions des enfants, c’était difficile. Du coup, avec eux, on a pas mal travaillé sur l’activité spontanée, sur le fait de s’appuyer sur ce qu’ils sont en train de faire en jeu libre pour rebondir et développer des projets d’enfants. Ce qu’on fait aussi c’est qu’on demande aux parents et aux enfants de nous dire des idées qu’ils ont eu à la maison, de ce qui pourraient se faire pendant le temps de l’ALSH ; par exemple on va aller visiter la caserne des pompiers sur une proposition d’enfants. Chez les 10-13 ans, il s’agit d’un tout petit groupe et ça fait déjà un moment qu’ils fabriquent eux-mêmes leurs activités. Pour les 6-10 ans, qui sont les plus nombreux, c’est là que ça va être peut-être plus compliqué car il y a moins d’animateurs complices et alliés d’un changement…On a aussi des gros soucis de locaux, le centre est sur plusieurs étages et tout l’enjeu sera de travailler sur les 6-10 ans avant de penser un décloisonnement des âges… »

Aller au contenu principal